Une aisance désarmante...

Après de longues heures de pratique, de mise en place, de fabrication de costumes.   Après avoir mémorisé de nombreuses lignes de texte, des dizaines de déplacements et de mimiques.    Après avoir maitrisé une gestuelle précise, nous étions au jour de la "première".   
On n'a pas entendu les 13 coups de balai, ni les trois coups plus longs qui annonçaient la levée du rideau.   Mais, on pouvait, en coulisse, sentir la tension, le stress, la nervosité chez la quinzaine d'acteurs.   

Stress et nervosité qu'ils ont tous su surmonter et dompter d'admirable façon.   Les répliques étaient données avec précision et un minutage digne des grands.   

C'était beau.  C'était bon.   Même que l'auditoire a rit à plusieurs reprises.       Une superbe réussite.   Un grand bravo!.   
Difficile d'exprimer clairement tout ce que l'auteur de ces lignes a ressenti en assistant à cette pièce de théâtre.   J'en redemande!

Bravo et chapeau bas aux enseignants-es, aux éducatrices, aux intervenantes...   Vous avez réussi.
Bravo et chapeau bien bas aux acteurs.   Vous avez été géniaux!

Revoyez quelques moments de "La Belle au bois d'érable".